Bienvenue sur le site de l'APSI

APSI à l’Expo Shanghai 2010

HomeNewsAPSI à l’Expo Shanghai 2010

Dans le cadre de la Semaine commerciale luxembourgeoise à l’Expo 2010 de Shanghaï, la Chambre de Commerce en collaboration avec le ministère de l’Economie et du Commerce extérieur, organise une série de manifestations de promotion commerciale du 7 au 15 octobre 2010.

La journée du 11 octobre était dédiée aux Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) et a rassemblé plus de 250 participants chinois. Des hauts représentants d’entreprises chinoises (China Mobile, Xinhua News Agency, Huawei Corporation…) ont assisté au séminaire, ont pu s’informer sur les atouts du secteur au Luxembourg et nouer des contacts avec les représentants des entreprises luxembourgeoises présentes.

En présence de son Altesse Royale le Grand Duc Henri, Pierre Gramegna, directeur de la Chambre de Commerce a ouvert la journée dédiée aux TIC devant une salle comble. Il a rappelé l’importance de la Chine pour le Luxembourg, la Chine étant le partenaire principal en Asie et le huitième partenaire commercial (en incluant Hong Kong), avec des échanges commerciaux qui se chiffrent à près de 380 millions d’euros. La nécessité croissante de l’industrie des «data centres» pour de nombreux secteurs d’activité, la variété actuelle des infrastructures, l’offre stratégique de connectivité, ainsi que le contexte légal sont autant d’atouts déterminants pour le Luxembourg pour l’ensemble des acteurs de l’industrie des TIC.

Jeannot Krecké, ministre de l’Economie et du Commerce extérieur, a ensuite évoqué les liens de longue date qui unissent la Chine au Luxembourg. Le ministre a souligné que l’entrée du Grand-Duché dans la société de l’information était l’une des priorités du Gouvernement luxembourgeois. En effet, afin de promouvoir une économie durable, le pays s’est résolument engagé dans le développement de secteurs basés sur les nouvelles technologies, par le biais de régimes d’aides à la recherche, au développement et à l’innovation. Selon une étude récente de l’International Telecommunication Union (ITU), le nouvel indice de développement des TIC place le Luxembourg au 2ème rang mondial, alors qu’il occupait encore la 6ème place en 2007. Des leaders mondiaux du commerce électronique ont choisi d’implanter leur siège européen et leurs centres de traitement de l’information au Luxembourg. Le Grand-Duché a l’ambition de devenir l’une des plateformes incontournables en matière de «data centres» en Europe. Le ministre a également indiqué que dans le cadre de la stratégie nationale pour le développement des réseaux à ultra-haut débit, le Luxembourg vise à atteindre un débit de 100 Mbps d’ici 2015. La connectivité «haut de gamme» dont est équipé le Luxembourg figure parmi les facteurs et déterminants quant à l’implantation et au développement de ces sociétés. Le Grand-Duché est desservi par un réseau de fibres optiques en connexion avec les principaux centres d’Europe.

Marcel Origer, président du groupe de travail «Gouvernance IT» de Fedil-ICT, a rappelé que le Luxembourg est l’un des pays de l’OCDE, qui occupe la proportion la plus importante de spécialistes IT avec près de 4,7% de la population active dans ce domaine. Luxembourg a été un des leaders en Europe en matière de transactions sécurisées, en partie grâce aux besoins de sécurité du secteur bancaire. De nombreux prestataires faisant partie d’un groupe international ont un accès aisé aux spécialistes de leurs réseaux européens et mondiaux. La position géographique centrale du Luxembourg en Europe, ainsi que la proximité avec d’autres capitales européennes permet également de faire appel facilement à des spécialistes IT dans d’autres pays.

Anne Murrath, managing partner et fiscaliste pour PricewaterhouseCoopers a présenté, quant à elle, la fiscalité qui s’applique aux créateurs d’entreprises qui souhaitent s’implanter au Luxembourg, un pays qui offre un environnement juridique stable. Par ailleurs, le Luxembourg a signé et continue de signer des traités fiscaux de non-double imposition avec de nombreux pays. La Chine et Hong-Kong font partie de ces pays. Ces traités sont conformes aux règles et aux principes établis par l’OCDE.

Le dernier orateur, Xin Wen, Directeur de Huawei Technologies Benelux, l’un des premiers fournisseurs mondiaux de réseaux de nouvelle génération pour les opérateurs telecoms, a partagé son expérience d’entreprise chinoise implantée au Luxembourg. M. Wen a mis en avant les avantages clefs du Grand-Duché: une plateforme et des infrastructures de qualité, la présence des principaux acteurs économiques du secteur des médias et télécommunications et du secteur de la technologie de l’information, l’accès à une main d’œuvre qualifiée et multilingue, un environnement fiscal et réglementaire avantageux et des autorités compétentes et disposées à agir et à communiquer. Tous ces éléments ont conduit Huawei Technologies à choisir le Luxembourg comme place stratégique pour s’implanter et développer ses futures activités.

S’en est suivie une séance de discussions animée par Philippe Snel, Président de la Bencham (Benelux Chamber of Commerce in China) avec la participation de Daniel Eischen de l’Association des Professionnels de la Société de l’Information, Marc Lemmer, Directeur général du Centre de Recherche Henri Tudor et Tun Van Rijswijck, Chief Operating Officer auprès de la Broadcasting Center Europe (BCE). Les interventions ont porté sur les informations indispensables à toute entreprise chinoise souhaitant faire des affaires ou s’installer au Grand-Duché. Tous se sont accordés à dire qu’une des forces du Luxembourg est d’être en Europe une plate-forme idéale pour accéder à tous les marchés européens.

Cette première journée thématique a été clôturée par une réception de networking avec les participants chinois et luxembourgeois présents sur le pavillon luxembourgeois. Ces derniers viennent s’ajouter aux 6 millions de visiteurs qui se sont déjà rendus sur le pavillon.